Les banques étrangères laissent tomber les clients belges

Les banques étrangères se sont en grande partie retirées du marché belge à cause de la crise des crédits. Les entreprises doivent donc compter sur la bonne volonté des banquiers sur le marché intérieur, selon un journal flamand mercredi.

Toute une série de banques internationales qui étaient actives ces dernières années dans le segment entreprises, sont aux abonnés absents à cause de la crise des crédits. Royal Bank of Scotland et ABN Amro étaient particulièrement jusqu'il y a peu des acteurs actifs sur le marché des crédits aux entreprises et dans les segments spécifiques du financement de dette.

La Deutsche Bank, SocGen, Citigroup et BNP Paribas avaient également exigé leur part du gâteau. Presque tous ces acteurs importants qui concurrençaient les banques belges, ont disparu en grande partie du marché belge.

"J'estime que les banques étrangères avaient ensemble environ un tiers du marché", explique Philippe Masset, chef du wholesale banking (banque d'affaires) d'ING Belgique. Ce sont surtout les banques ayant reçu des aides d'Etat qui ont drastiquement renversé la vapeur.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés