Les cadres de Techspace Aero déposent plainte contre la police de Herstal

Les cadres de la société Techspace Aero ont décidé de déposer plainte contre la police de Herstal, accusée de ne pas avoir respecté une ordonnance judiciaire dans le cadre de la grève qui a secoué l'entreprise aéronautique en mars dernier.

Lors de cette grève, la direction et les cadres avaient obtenu du tribunal de première instance de Liège une ordonnance permettant l'accès à l'entreprise pour le personnel non gréviste.

Cette ordonnance avait été utilisée le 24 mars, sans incidents notables. Toutefois, le lendemain, des incidents, notamment sous la forme de dégâts matériels sur des voitures, avaient émaillé l'arrivée des cadres sur leur lieu de travail.

"Face à cette situation dangereuse tant pour le personnel gréviste que non gréviste, la présence de la police de Herstal a été requise comme autorisé par l'ordonnance. Ni l'huissier présent, ni le directeur du personnel de Techspace Aero, ni son directeur général n'ont pu obtenir satisfaction. Un seul policier, sa tenue de service cachée sous une veste civile, était sur place", déplore dans un communiqué l'association des cadres de Techspace Aero.

"En cas de dérive, l'intervention de la police aurait été bien trop tardive, et n'aurait pu éviter un certain nombre de blessés. Des cadres ont été traumatisés par cette violence et l'absence de protection", poursuivent les cadres de l'entreprise, qui précisent avoir saisi le Comité P d'une plainte pour "non respect" de l'ordonnance en question.

Les cadres envisagent également une action civile contre la commune de Herstal. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés