Les femmes enceintes discriminées

Les femmes enceintes ou qui viennent d'accoucher souffrent plus de discrimination que les autres à cause de la crise. Les organisations sociales et les cabinets d'avocats reçoivent de plus en plus de plaintes de mères licenciées peu après leur congé de maternité, recasées dans une fonction moins intéressante ou subissant un règlement de travail difficile à concilier avec une famille. C'est ce qu'écrit un journal britannique sur base de différents rapports, selon la presse néerlandophone mardi.

L'Institut belge pour l'égalité des femmes et des hommes signalait également dans son rapport annuel 2008 "un nombre croissant de différends en lien avec la grossesse, l'accouchement ou le congé de maternité".

Cette année, le nombre de plaintes s'inscrit dans la lignée de l'an dernier. "Nous sommes donc à nouveau en vitesse de croisière, malgré les actions de sensibilisation et l'attention accrue dans les médias cette année encore", explique Patrick Verraes, de l'Institut.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés