Publicité

Les ouvriers de Sagrex à nouveau au travail

Les ouvriers des carrières de porphyre Sagrex de Quenast (Rebecq, en Brabant wallon) ont repris le travail. La réunion de conciliation au niveau sectoriel qui s'est tenue mercredi n'a toutefois pas débouché sur une solution concrète en matière d'indexation négative des salaires.

Ce sont des solutions trouvées au niveau local qui ont poussé le personnel à interrompre la grève entamée la semaine dernière.

Les 60 ouvriers de Sagrex (ex-Gralex) étaient partis en grève la semaine dernière en constatant que leur employeur avait appliqué une indexation négative de 1% sur leur salaire du mois d'août. Pour débloquer la situation, il avait été convenu avec les syndicats qu'une réunion se tiendrait au niveau sectoriel ce mercredi. Cette réunion n'a pas apporté de solution.

Mais, les acteurs sont renvoyés à la recherche de solutions au niveau local. Les représentants du personnel ont en effet obtenu des engagements de la direction concernant une amélioration de la communication interne à l'entreprise, l'octroi d'une assurance hospitalisation pour tous les travailleurs et leur famille et l'engagement de trois travailleurs supplémentaires à durée indéterminée.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés