Publicité

Les pseudo-prépensions ont la cote

Tout comme les prépensions, les pseudo-prépensions sont également de plus en plus prisées, selon les données de l'Office national de l'emploi (ONEM) reprises vendredi dans un journal flamand.

Il s'agit d'une indemnité complémentaire versée par l'employeur au travailleur, en plus de l'allocation de chômage. Ces derniers temps, ce complément s'ajoutait aux allocations d'interruption dans le cadre du crédit-temps.

Des cotisations sociales plus élevées devaient contribuer à rendre ces systèmes si peu attrayants qu'ils devaient finir par disparaître.

Ces formules ne semblent toutefois pas porter leurs fruits. En 2007, 2.601 personnes avaient eu recours à la pseudo-prépension. En 2008, ce nombre a grimpé de deux-tiers pour atteindre les 4.316 personnes: le crédit-temps avec suppléments comptant pour 3.102 cas et les pseudo-prépensions pour 1.214.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés