Les syndicats belges à Vancouver pour le 2ème congrès de la CSI

Les syndicats belges ont rallié Vancouver (Canada), depuis lundi et jusqu'à vendredi, afin de participer au deuxième congrès de la Confédération syndicale internationale (CSI) dont l'objectif est de faire entendre la voix du syndicalisme international dans un contexte de crise économique mondiale et alors qu'un sommet des dirigeants du G20 est prévu ce week-end à Toronto (Canada).

Ce congrès réunit, sous le thème "Maintenant, le peuple - De la crise à la justice sociale", un millier de délégués provenant de 155 pays, dont des représentants des syndicats CSC, FGTB et CGSLB.

"Dans un contexte de crise, il s'agit de mener une réflexion mais aussi de définir une stratégie pour une mondialisation juste", situe Claude Rolin, secrétaire général de la CSC, contacté depuis Vancouver.

"Ce congrès est particulièrement important pour tous les travailleurs au niveau international car nous traversons une crise financière sans précédent qui a déjà occasionné des dégâts au niveau de l'emploi", estime pour sa part Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, ajoutant que les syndicats ont des "demandes tout à fait précises" dans l'optique du prochain sommet du G20.

Parmi les revendications syndicales, l'instauration d'une taxe sur les transactions financières spéculatives, la lutte contre les paradis fiscaux, le respect des conventions de l'Organisation internationale du travail ou encore la régulation des marchés financiers.

Le congrès prévoyait mardi, entre autres interventions, celles de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI et de Pascal Lamy, directeur général de l'OMC. (BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés