Les taux d'intérêts négatifs sont possibles grâce à la peur d'éclatement de la zone euro

L'Allemagne a levé 3,29 milliards d'euros lundi à des taux d'intérêt négatifs (-0,0344%). "Certains investisseurs estiment qu'en cas d'éclatement de la zone euro, ils seraient ainsi protégés par une monnaie forte, à savoir le mark", explique Etienne de Callataÿ, économiste en chef à la banque Degroof.

La Bundesbank, la banque nationale allemande, annonce lundi avoir levé 3,29 milliards d'euros via l'émission d'obligations à court terme (six mois) à un taux de -0,0344%. Concrètement, cela signifie que les investisseurs paient pour placer leur argent.

"C'est une sorte de prime d'assurance", explique Etienne de Callataÿ. "Les investisseurs ne faisant plus confiance aux banques se tournent dès lors vers des Etats qu'ils estiment sûrs."

Dans le passé, la Suisse ou le Danemark ont déjà bénéficié de taux négatifs pour se financer.

Le principal vainqueur de cette opération est l'Allemagne, qui peut se financer en percevant une légère plus-value. (PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés