Opel Anvers: "le signal définitif doit venir de Detroit"

Le patron de GM, Nick Reilly, est en effet disposé à rouvrir des négociations pour une reprise d'Opel Anvers mais l'approbation définitive doit venir du siège américain de GM à Detroit, a indiqué vendredi Luc Van Grinsven de la CSC. Il a qualifié la position de Nick Reilly de "signal positif".

"Aussi longtemps que des discussions sont menées, une solution peut être trouvée", estime Luc Van Grinsven. "Il vaut mieux que la porte soit entrouverte plutôt que fermée." Le syndicaliste a indiqué aussi qu'à la reprise des négociations, ces dernières seront de nouveau menées avec le candidat chinois, avec lequel les syndicats ont déjà eu un entretien.

Luc Van Grinsven attend la réponse définitive du siège américain de GM la semaine prochaine. Les actions sont d'ores et déjà suspendues, a confirmé le syndicaliste. "Nous ne prévoyons pas d'actions aussi longtemps qu'il existe une possibilité de négocier. Dans le cas contraire, nous fermerons la porte: c'est très clair." (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés