Peu de changements dans la liste des fonctions critiques en Flandre

La liste des fonctions critiques en Flandre est restée stable au cours de l'année passée. Les métiers techniques constituent encore des fonctions critiques structurelles. En 2011, plusieurs professions ont disparu de la liste, mais d'autres y ont été ajoutées. La liste, publiée lundi par le service public flamand de l'emploi (VDAB), contient 223 fonctions critiques regroupées en 97 catégories, soit une profession et une catégorie de moins qu'un an auparavant.

Au rang des emplois qui disparaissent du classement des métiers en pénurie figurent ceux de conducteur de chariot élévateur, cueilleur de fruits et réparateur de vélo. "Au cours des dernières années, des formations supplémentaires ont été organisées pour les réparateurs de vélo et les conducteurs de chariot élévateur. Pour la cueillette des fruits, de la main-d'oeuvre en provenance de l'étranger est utilisée", explique la porte-parole du VDAB, Anneke Ernon.

Par contre, les métiers du transport, de peintre-décorateur, de tailleur de diamant et d'opérateur de production pour le textile ont été rajoutés à la liste.

Les fonctions critiques structurelles sont par ailleurs inchangées. Il s'agit des formations techniques, tant celles qui sont enseignées dans le secondaire (techniciens) que celles de l'enseignement supérieur (ingénieurs). Il est aussi difficile de trouver des candidats pour certains métiers spécialisés de la construction (maçons, menuisiers, plombiers, couvreurs, etc.).

Enfin, il est également plus ardu de trouver des infirmiers, des informaticiens, des chauffeurs, du personnel de nettoyage ou encore du personnel Horeca. (BGY)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés