Pour Boeing et Airbus, les annulations dépassent les commandes début 2009

Les nuages s'amoncellent pour les deux grands fabricants d'avions de plus de 100 places, l'européen Airbus et l'américain Boeing, qui ont enregistré plus d'annulations que de commandes d'appareils sur les deux premiers mois de l'année.

Du 1er janvier au 28 février, Airbus affiche six commandes et 14 annulations, selon un communiqué diffusé jeudi. Du 1er janvier au 10 mars, son rival Boeing a engrangé 22 commandes pour 32 annulations, d'après un bilan paru sur son site internet.

Leurs clients, les compagnies aériennes, subissent de plein fouet la crise économique: le transport de marchandises ralentit du fait de la contraction du commerce mondial et les passagers, surtout les hommes d'affaires, voyagent de moins en moins - sinon en classe économique -, devenant par conséquent moins lucratifs.

En outre, les transporteurs peinent à trouver les prêts nécessaires auprès des banques pour payer les avions commandés, du fait de la crise financière. Un Airbus ou un Boeing coûtant de 50 à 325 millions de dollars, la quasi-totalité des avions s'achète à crédit. D'autant que les compagnies passent la plupart du temps commande pour plusieurs avions. (FLO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés