Procédure Renault enclenchée chez Veka Platten à Battice

La procédure Renault a été enclenchée début septembre chez Veka Platten, à Battice, une société spécialisée dans la réalisation de plaques planes en PVC rigide, où 35 emplois sont menacés, a indiqué samedi Denis Gobert, secrétaire permanent CSC-CNE, confirmant ainsi l'information parue dans plusieurs médias verviétois.

Depuis un mois délégations syndicales et direction discutent des alternatives pour sauver un maximum d'emplois sur le site de Battice.

Les syndicats restent confiants et sereins car les responsables de l'entreprise n'excluent pas de poursuivre l'activité à Battice.

Aucun ultimatum de la maison mère, située en Allemagne, n'impose une fermeture du site.

Les syndicats misent sur le savoir-faire reconnu à Battice pour éviter toute délocalisation qui engendrerait des coûts bien plus importants. Les syndicats expliquent que la crise est en grande partie responsable de cette situation « pour le moins spéciale », ajoute Denis Gobert qui voit en cette procédure, une façon préventive de restructurer le site.

Veka, qui avait repris la société Isobelec, alors en faillite, est installé à Battice depuis 1984. La société produit des plaques en PVC pour l'industrie du bâtiment comme des toitures en bardage, des compléments aux profilés de fenêtre. Elle travaille aussi pour l'industrie réalisant des recouvrements muraux hygiéniquement intéressants pour l'industrie alimentaire ou encore des écrans de protection de machine. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés