Publicité
Publicité

Royal Boch: le tribunal de commerce de Mons prononce la faillite

La faillite de la faïencerie louviéroise Royal Boch a été prononcée jeudi matin par le tribunal de commerce de Mons en l'absence de l'homme d'affaires Patrick De Maeyer qui avait repris l'entreprise. Aucun nouveau repreneur ne s'est fait connaître avant la fin de la réorganisation judiciaire qui se terminait ce 2 avril.