Publicité

Royal Boch: les syndicats contents

La Région wallonne et la Ville de La Louvière ont accepté lundi, à Namur, de signer l'accord-cadre qu'exigeaient les syndicats à propos de l'éventuelle reprise de la Manufacture Royal Boch. C'est ce qu'ont indiqué lundi les syndicats et le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt.

Jean-Claude Marcourt (PS), ministre de l'Economie et de l'Emploi, confirme qu'il "est disposé à soutenir un accompagnement financier de la Région wallonne à tout projet de relance des activités de Royal Boch qui lui sera présenté par les candidats repreneurs." A condition, précise-t-il, que le plan industriel assure "une pérennité et un développement des activités à moyen et long terme."

Satisfaites de ce "premier pas", la FGTB et la CSC ont annoncé que les 44 travailleurs n'occuperaient plus l'usine louviéroise en permanence, comme il le font depuis plus d'un mois, mais uniquement pendant la journée.

Selon l'accord-cadre signé entre les parties, la priorité devra notamment être donnée à la reprise à terme d'un maximum de travailleurs. L'objectif est de réembaucher de 35 à 40 personnes, avec l'accord des organisations syndicales sur les conditions de reprise.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés