Sarkozy et Merkel demandent une taxe bancaire et sur les transactions

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel souhaitent que le prochain G20, qui se réunira à Toronto les 26 et 27 juin, décide de la création d'une taxe sur les banques et d'une autre sur les transactions financières.

Ces demandes, déjà évoquées par M. Sarkozy et Mme Merkel lors de leur conférence de presse commune à Berlin le 14 juin, sont formulées dans une lettre adressée lundi au Premier ministre canadien Stephen Harper, dont une copie a été remise aux agences de presse.

"La France et l'Allemagne, conformément aux conclusions du Conseil Européen du 17 juin 2010, sont favorables à un accord international pour instaurer un prélèvement ou une taxe sur les institutions financières, afin d'assurer une contribution équitable et inciter à la prévention des risques systémiques", écrivent les deux responsables.

Selon eux, "cette contribution devra s'inscrire dans un cadre renforcé de gestion des crises. Elle devra être basée sur les risques et réduire l'aléa moral posé par les institutions financières systémiques", ajoutent-ils.

"Nous souhaitons également que nous travaillions sur un accord international sur une taxe mondiale sur les marchés financiers, telle que la taxe sur les transactions financières. Cette taxe constituerait un élément complémentaire de la contribution du secteur financier", poursuivent-ils.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés