Sécurité sur le rail: le SACT a déposé un préavis de grève; action prévue le 19 octobre

Le syndicat autonome des conducteurs de train (SACT) a déposé jeudi un préavis de grève auprès des dirigeants du groupe SNCB afin de dénoncer les problèmes de sécurité sur le rail belge. Le syndicat prévoit une action, le 19 octobre, en gare de Bruxelles-Midi.

Le SACT, qui dénonce des problèmes de sécurité sur le rail et la surcharge de travail imposée aux conducteurs de train, affirme ne pas être entendu par les dirigeants du groupe SNCB, malgré le drame de Buizingen et le récent accident d'Arlon.

Le syndicat a donc décidé de déposer un préavis de grève. Le SACT prévoit pour l'heure l'organisation d'une action, mardi 19 octobre après-midi, en gare de Bruxelles-Midi, où il compte bloquer les voies.

"Cela fait pas mal de temps que nous demandons des améliorations mais rien n'est fait pour améliorer la sécurité de manière concrète et efficace", dénonce Arthur Mercier, président du SACT.

"Les cadences de travail sont infernales, ce qui fait que les conducteurs sont plus fatigués et donc moins attentifs", poursuit M. Mercier, déplorant le "nombre phénoménal de dépassements de feu rouge" qui résulte, selon lui, de cette surcharge de travail. Si 117 dépassements de feu rouge ont eu lieu en 2009 sur le réseau, ce nombre a déjà été atteint cette année, avance le SACT.

Le syndicat pointe également du doigt le système de sécurité TBL1+, qu'il qualifie de "système de pacotille", et réclame l'installation sur le réseau ferroviaire du système ETCS, utilisé notamment en Suisse, et qu'il juge plus performant.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés