SNCB: Inge Vervotte refuse de discuter avec le SIC

La nouvelle ministre des Entreprises publiques, Inge Vervotte (CD&V), refuse de considérer le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC) comme un interlocuteur, écrivent jeudi De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Volk.

Le SIC a mené plusieurs actions de grève ces dernières semaines et a annoncé un arrêt de travail pour le 31 décembre.

Pour la ministre Vervotte, les voyageurs sont les victimes du conflit social au sein de la SNCB. Elle souhaite qu'une solution au conflit soit cherchée dans les prochains jours et semaines. Il est toutefois peu probable que l'arrêt de travail prévu à la fin de l'année soit levé, notamment parce que Mme Vervotte refuse de discuter avec le plus petit des syndicats de la SNCB, le SIC.

"Je parle aux syndicats représentatifs. Le SIC ne siège pas au comité paritaire'", a déclaré la ministre. (DEC)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés