Soixente-deux emplois vont disparaître chez Nokia Siemens Networks

Alors que Nokia a annoncé mardi la suppression d'un millier d'emplois à travers le monde, 62 emplois vont disparaître sur les sites belges de Nokia Siemens Networks. Herentals sera particulièrement touché mais des emplois passeront également à la trappe à Diegem et à Mons. L'information a été confirmée tant par les syndicats que par la direction de l'entreprise.

Selon cette dernière, ces pertes d'emplois s'inscrivent dans le cadre de la restructuration entamée il y a 2 ans, lors de la création de la joint-venture entre Siemens et Nokia, et ne sont donc pas liées à la crise économique actuelle.

Nokia Siemens Networks emploie quelque 400 travailleurs en Belgique, loin des 800 que la société comptait à l'époque où elle s'appelait encore Siemens Atea.

Côté syndical, si on s'attendait à une annonce de ce type, on se déclare surpris par son ampleur.

La direction, elle, rappelle que la restructuration avait déjà été annoncée le 11 novembre dernier et promet la "transparence" à ses travailleurs. Selon ses prévisions, la procédure de licenciement devrait être bouclée pour la fin du mois de mai. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés