Publicité
Publicité

Sommet du G20: l'homme décédé est mort d'une hémorragie abdominale

L'homme décédé en marge des manifestations anti-G20 à Londres, peu après avoir été jeté au sol par un policier, est mort d'une hémorragie abdominale. Il n'est donc pas décédé d'une crise cardiaque, a annoncé vendredi un avocat de la famille après les résultats d'une nouvelle autopsie.