Publicité
Publicité

Statut unique - Le "bon moment" risque de filer

"Une solution est à portée de main mais le bon moment risque de passer", a déclaré Jan Vercamst, le président du syndicat libéral, vendredi midi, à son arrivée au Lambermont, où doit se tenir une nouvelle réunion entre partenaires sociaux sur la question d'un statut unique pour les ouvriers et les employés. La date ultime évoquée par le président de la CGSLB - ce week-end - n'a cependant été confirmée par les autres acteurs du dossier. "Je ne négocie pas ce week-end", a ainsi indiqué le patron de l'Unizo, Karel Van Eetvelt.