Symposium pour les 75 ans de l'ONEM

L'office national de l'emploi (ONEM) a fêté mercredi matin ses 75 ans lors d'un symposium à Bruxelles. La matinée d'étude a relaté l'histoire, le présent et l'avenir de l'assurance-chômage et de la sécurité sociale en Belgique.

L'ONEM, l'ancien Office national du placement et du chômage (ONPC) créé en 1935, compte aujourd'hui 2,5 millions de "clients", soit presque un quart de la population, a indiqué l'administrateur général Georges Carlens.

L'ONEM a indemnisé en 2009 quelque 1,3 million de Belges (sans-emploi, crédit-temps, pause-carrière) et est également intervenu pour les chèques-services.

Le budget de l'ONEM s'élevait l'année dernière à 11,29 milliards d'euros, ce qui représente 3,3 pc du PIB. Avant la crise, en 2004 et 2005, il était respectivement question de 2,4 et 2,7 pc du PIB.

Les montants les plus importants partent vers les allocations de chômage (63 pc des dépenses). La part des pauses-carrière et des crédit-temps (6,6 pc) ainsi que les dépenses liées aux chèques-services (9,8 pc) ont considérablement augmenté.

Grâce aux mesures tels que les licenciements temporaires, plus de 40.000 places ont été sauvées en 2009. La relance de 2010 s'est déroulée plus vite que prévue, selon Georges Carlens qui plaide pour une "sécurité sociale active et inclusive".

L'actuelle ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, et ses prédécesseurs ont été invités à prendre part aux discussions ainsi que des experts en matière du marché du travail, les responsables syndicaux et patronaux.

"L'institution doit rester au niveau fédéral", a d'ailleurs plaidé Joëlle Milquet. (GEL)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés