"Un plan climatique ambitieux mais réfléchi": la FEB lance un livret climat

A la veille de la conférence de Copenhague, la FEB lance un deuxième livret sur le climat. La Fédération des Entreprises de Belgique poursuit ainsi un double objectif. D'une part, la publication fournit les informations nécessaires à la tenue d'un débat objectif sur la problématique du climat (chiffres-clés, graphiques). D'autre part, le livret énumère les critères auxquels doit satisfaire un bon accord climatique pour le monde belge des entreprises.

Dans son livret sur le climat, la FEB rappelle les objectifs de Kyoto pour 2012 et indique l'évolution des émission de CO2 pour la période 1990-2007, pour les pays ayant ratifié le protocole. Les graphiques montrent que la plupart des pays signataires sont loin des objectifs de Kyoto et atteindront difficilement leurs prévisions pour 2012. L'UE se situe parmi les bons élèves avec une réduction de 5,6 pc des émissions de CO2 pour la période 1990-2007 et un objectif de - 8 pc pour 2012, alors que les prévisions sont de - 13,1 pc, selon la FEB.

La Fédération des Entreprises de Belgique se penche ensuite sur les prévisions d'émissions de CO2 dans les pays BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en 2050, avec un constat alarmant: en 2030, leurs émissions dépasseront celles de l'ensemble des pays de l'OCDE. D'où la nécessité d'un nouvel accord sur le climat.

La FEB mentionne également certains critères auxquels doit satisfaire un bon accord international, par exemple la nécessité d'un financement transparent, d'un mix énergétique optimal, d'une approche équilibrée des droits de propriété intellectuelle. (SCM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés