Publicité

Un "plan de sauvetage" est en cours de discussion chez B-Cargo

Syndicats et direction de la SNCB négocient en ce moment un "plan de sauvetage" de la division B-Cargo, dont la situation financière était déjà précaire et qui a été durement touchée par la crise qui a éclaté fin 2008, a indiqué vendredi Marc Descheemaecker, administrateur délégué de la SNCB.

Selon M. Descheemaecker, "plusieurs centaines" de travailleurs de la division devront être recasés dans d'autres entités du groupe dans les trois à quatre prochaines années. C'est en tout cas ce que la direction entend proposer aux syndicats lors d'une réunion qui aura lieu lundi.

Vendredi, le patron de l'opérateur a souligné sa volonté de mettre en place un plan d'assainissement "correct et humain" et "sans licenciement". Il a également défendu l'option d'une solution au sein de la SNCB mais si aucun accord n'est possible avec les syndicats, il faudra chercher des "solutions alternatives", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, la CSC Transcom a rappelé son exigence d'un "maintien optimal de la sécurité d'emploi dans l'activité Cargo et dans les activités secondaires qui y sont directement liées".

B-Cargo a vu son activité chuter aux mois de novembre et décembre, sous l'effet de la crise et a clôturé l'exercice sur une perte de 85 millions d'euros. Au cours des premiers mois de 2009, les activités de fret se sont stabilisées autour de 2/3 de leur niveau de l'année précédente mais le résultat de la division devrait encore se détériorer en 2009, a averti Marc Descheemaecker. (DEC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés