Publicité
Publicité

Un "pourcentage limité" de magasins continuent d'accepter des éco-chèques à tort

Les contrôles réalisés sur l'usage des éco-chèques montrent que certains magasins continuent à accepter ces chèques pour des produits qui ne sont pas prévus par le système, a-t-on appris mercredi auprès du Conseil national du Travail (CNT). Des contrôleurs anonymes doivent se rendre durant ce mois dans ces magasins, ainsi que dans des magasins qui n'ont pas encore fait l'objet d'un contrôle, dans le cadre d'une deuxième phase de contrôles. Des sanctions pourraient ensuite tomber, au terme d'une troisième phase en septembre.