Vives tensions sociales à la STIB

La tension est montée d'un cran entre la direction et les syndicats de la STIB au sujet des modalités des mesures d'économies à mettre en oeuvre au sein de l'entreprise bruxelloise des transports en commun, a indiqué jeudi la "Dernière Heure".

Selon le quotidien, les protagonistes ne souhaitent pas communiquer sur le sujet, mais on serait au bord de la rupture. La discussion porte sur une partie des 5,5 millions d'euros d'économies que le gouvernement bruxellois a demandé à l'opérateur public de transport de réaliser sur ses frais de fonctionnement.

Toujours d'après la Dernière Heure, la direction a notamment proposé de supprimer les heures de chaleur récupérées par les agents de la STIB à raison d'une heure par jour lorsque le thermomètre dépasse les 27 degrés, arguant de l'équipement de ses véhicules en systèmes d'air conditionné.

Face au refus des mesures proposées, la direction a voulu remettre en cause la convention sur les prépensions qui concerne plusieurs dizaines d'agents. Cette volonté a crispé les syndicats. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés