Publicité
Publicité

18 pc des cellules de police inutilisables

Dix-huit pour-cent des cellules de police ne sont pas utilisées car elles ne répondent pas aux normes légales, a indiqué la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom (Open VLD) en réponse à une question écrite du député N-VA Ben Weyts. Selon Dirk Van Nuffel, président de la commission permanente de la police locale, il convient toutefois de nuancer cette affirmation.

Un arrêté royal de septembre 2007 fixe les normes minimales pour les cellules de police, lesquelles sont utilisées pour une détention de maximum 24 heures. Ces normes prévoient notamment une hauteur de 2,5 mètres, une surface de minimum 4,5 mètres carrés, un banc fixe, une couverture, un matelas et un gobelet.

Selon la ministre, 276 des 1.542 cellules de police ne répondent pas à ces normes. "Certaines de ces cellules ne sont pas utilisées car elles n'ont pas la surface suffisante, mais il est étonnant que certaines restent vides car il manque un matelas ou un gobelet", indique Ben Weyts.

Dirk Van Nuffel ne nie pas les chiffres, mais selon lui, il s'agit essentiellement de communes où un nouveau commissariat est en construction ou en prévision. "A Bruxelles, par exemple, un nouveau complexe de cellules va ouvrir en juin".

Le fait que certaines cellules restent inutilisées en l'absence d'une couverture ou d'un gobelet est absurde, selon Dirk Van Nuffel. "Dans ma zone de police (Damme/Knokke-Heist, ndlr), nous utilisons des couvertures jetables et si un détenu a soif, il demande simplement à boire". (KWO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés