Publicité
Publicité

1er mai: le PS doit résister aux nouvelles dérives de la finance et de la droite

Le PS refuse le fatalisme, porte un message positif et résiste, face aux nouvelles outrances de la finance, de la marchandisation et du profit, a affirmé à Charleroi le ministre fédéral Paul Magnette à l'occasion du 1er mai. Il a aussi parlé d'un PS qui tient ses promesses électorales au sein d'un gouvernement fédéral en affaires courantes et qui fait cependant de plus en plus de choses.