51 candidatures, dont 4 belges, pour l'inscription au patrimoine immatériel de l'UNESCO

Cinquante-et-un éléments, dont quatre belges, sont candidats cette année à l'inscription au patrimoine immatériel de l'Unesco, selon un communiqué mardi soir de l'UNESCO.

Le carnaval d'Alost, l'Houtem Jaarmarkt, foire annuelle d'hiver et marché aux bestiaux à Hautem-Saint-Liévin, les Krakelingen et le Tonnekensbrand, fête du feu et du pain de la fin de l'hiver à Grammont ainsi que l'opéra de Pékin, le flamenco, le système normatif Wayuu en Colombie, les savoir-faire traditionnels du tissage des tapis à Kashan en Iran ou la fauconnerie, figurent parmi les 47 éléments présentés à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité.

L'imprimerie chinoise à caractères mobiles en bois, la technique des cloisons étanches des jonques chinoises, le Meshrep en Chine ou encore le chant Ojkanje en Croatie sont eux les quatre éléments qui pourraient être inscrits cette année sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l'UNESCO.

Un Comité intergouvernemental décidera d'inscrire ou non ces éléments sur ces deux Listes au cours de sa réunion, prévue à Nairobi du 15 au 19 novembre prochain, précise l'UNESCO. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés