Publicité
Publicité

Abus sexuels: l'Eglise doit assumer sinon il pourrait y avoir des sanctions

La vice-premier ministre démissionnaire en charge de la Santé et des Affaires sociales, Laurette Onkelinx (PS), a indiqué dimanche que des "sanctions" pourraient être prises envers l'Eglise si celle-ci n'assumait pas "ses responsabilités" face aux abus sexuels commis par certains de ses représentants.