Accueil des demandeurs d'asile: le gouvernement prévoit plus de places

Le comité ministériel restreint a décidé vendredi de chercher de nouvelles places d'accueil pour les demandeurs d'asile, en explorant notamment les possibilités offertes par les sites militaires. Les CPAS seront également invités à fournir davantage de places. Un groupe de travail doit concrétiser ces décisions de principe d'ici la semaine prochaine.

La Belgique souffre depuis longtemps d'un déficit de places d'accueil pour les demandeurs d'asile. L'agence Fedasil, qui en est responsable, ne peut pas loger tous les candidats réfugiés dans ses centres. Dans ce contexte, certaines personnes sont envoyées à l'hôtel, tandis que d'autres se retrouvent à la rue. A l'approche de l'hiver, le gouvernement s'est saisi du dossier.

Le kern a pris vendredi des décisions de principe, qui doivent encore être précisées. Les mesures concrètes seront sur la table du comité restreint jeudi prochain.

Le Premier ministre démissionnaire, Yves Leterme, a indiqué notamment que du personnel serait mis à disposition pour traiter plus rapidement les demandes d'asile et accélérer le flux sortant des centres d'accueil.

Le gouvernement veut aussi élever la capacité d'accueil. Des espaces habitables seront aménagés sur des sites militaires et des garanties financières seront offertes aux CPAS afin de les encourager à offrir davantage de places.

Le gouvernement compte par ailleurs organiser une campagne visant à décourager les candidats ayant peu de chances d'obtenir le statut de réfugié de venir en Belgique. Il organisera aussi les expulsions de façon "plus efficace". (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés