Publicité
Publicité

Action spontanée à Saint-Nicolas: une personne mécontente à l'origine du mouvement

L'arrêt de travail spontané survenu vendredi au sein du gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel à la gare de Saint-Nicolas, qui a perturbé la circulation ferroviaire entre Anvers et Gand, est le fait d'un travailleur mécontent au sein de la cabine d'aiguillage. Le syndicat trouve également que cela dépasse toute imagination.