Publicité

Adolescents braqueurs: "Il y avait des places en IPPJ" (Catherine Fonck)

La ministre en charge de l'aide à la Jeunesse, Catherine Fonck, a démenti formellement dimanche, par la voix de son porte-parole, que les deux adolescents auteurs du braquage d'un magasin Proxy Delhaize à Grâce-Hollogne, aient été libérés faute de place en IPPJ (Institution Publique de Protection de la Jeunesse).

"Il y avait deux places disponibles en centre fermé", a assuré Thierry Vanderhaege, porte-parole de la ministre. "C'est le parquet qui a décidé de les libérer", a-t-il ajouté.

Un troisième jeune a été placé en centre ouvert.

Les trois garçons, âgés de 14 ans à 16 ans, ont été interpellés vendredi soir après avoir braqué un magasin Proxy-Delhaize. Deux d'entre eux étaient déjà connus des services de police. Ils sont soupçonnés de plusieurs autres hold-ups, commis dans la région, les semaines précédentes. (LEC)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés