Publicité

Affaire Iasir: Je suis droit dans mes bottes, dit Vandeurzen

Le ministre de la Justice, Jo Vandeurzen, a répété mardi avoir agi correctement dans l'affaire Hassan Iasir, le meurtrier présumé de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen, qui a été maintenu en prison le week-end dernier, en dépit de l'absence d'une décision de la chambre des mises en accusation qui devait statuer sur un appel de la prolongation de cette détention.

Cet appel est officiellement inexistant malgré une mention dans le registre de la prison de Forest selon laquelle l'intéressé a rempli le formulaire d'appel. Ce formulaire reste introuvable également.

Le parquet avait soulevé la possibilité d'une "fraude organisée" à cet égard. Une enquête est en cours mais, selon le ministre, il semble que "les charges sont faibles". On s'orienterait plutôt vers une faute dans le chef d'un fonctionnaire pénitentiaire.

Faute de décision de la chambre des mises, l'inculpé devenait libérable. Le ministre de la Justice est intervenu dans ce dossier en prenant divers contacts avec le ministère public et l'administration pénitentiaire de Forest.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés