Alost: une femme appréhendée pour avoir créé un faux profil Facebook au nom d'un avocat

Le juge d'instruction de Termonde a appréhendé une femme de 40 ans, originaire d'Erembodegem, qui avait créé un faux profil Facebook au nom d'un avocat d'Alost, Bart De Maeseneir, a indiqué mercredi le parquet de Termonde. L'intéressée a été arrêtée alors qu'elle sortait d'un cybercafé d'Alost où elle avait l'habitude de consulter la page Facebook.

"Le faux profil semble être richement documenté", souligne le parquet, qui précise que la page reprenait notamment les noms et des photographies des enfants de la victime.

Des collègues de Bart De Maeseneir et des clients de son bureau d'avocats figurent parmi les "amis" de ce faux profil Facebook.

"Des commentaires insultants, blessants et méprisants ont été faits à l'encontre de relations professionnelles et de connaissances (de l'avocat). Des rendez-vous étaient aussi pris avec des clients (qui plus tard se retrouvaient devant une porte fermée) et des conseils juridiques étaient même fournis" via la page internet, ajoute le parquet.

La femme travaillait sur la page Facebook depuis un cybercafé. Une enquête menée par la Computer Crime Unit de la police judiciaire fédérale a conduit à l'identification, la localisation et l'arrestation de l'intéressée.

Cette dernière est un ancienne cliente de l'avocat. Elle a reconnu les faits et a désigné son mari comme étant son complice. Ce dernier nie, quant à lui, toute implication. Il a été laissé en liberté sous certaines conditions.

Tous deux sont soupçonnés de faux en informatique et risquent une peine de 5 ans de prison.

De son côté, le tribunal correctionnel de Gand a condamné mercredi à sept mois de prison avec sursis et une amende de 550 euros une femme qui avait créé un faux profil Facebook au nom de son ancien patron pour l'accuser d'adultère. Il s'agit du premier procès en Belgique pour faux profil Facebook.

(232)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés