Publicité

Anne-Marie Boeckaert remplacera l'échevine inculpée Laurence Wilgaut à Charleroi

Les instances de l'Union socialiste communale de Charleroi ont confirmé mardi la démission de Laurence Wilgaut de son poste d'échevin, avant de choisir pour la remplacer la conseillère communale Anne-Marie Boeckaert.

Inculpée vendredi dernier, Laurence Wilgaut avait aussitôt annoncé sa décision de démissionner de son poste d'échevin, ce qui devait entraîner la désignation de son remplaçant par les instances de l'Union socialiste communale.

Réunies mardi à Ransart, ces instances ont longuement débattu à huis clos sur la nécessité de cette démission, notant que les faits reprochés à Laurence Wilgaut étaient étrangers à sa gestion scabinale, et anciens de près de dix ans. Il a cependant été décidé de s'en tenir à la jurisprudence interne à la tripartite communale et qui veut qu'un élu inculpé ne peut siéger comme échevin. Laurence Wilgaut va donc remettre officiellement sa démission au bourgmestre dès mercredi. Elle a également annoncé sa décision de démissionner de son poste de conseillère communale.

Pour la remplacer, six conseillers communaux avaient été retenus, les seuls à ne pas avoir été inculpés parmi le groupe des élus PS. Trois d'entre eux se sont désistés et, au final, seuls trois candidats ont participé au vote. Sur 68 votants, la conseillère Anne-Marie Boeckaert a recueilli 51 voix. Elle reprendra, comme échevine, les attributions (3ème âge, Petite enfance, Handicapés) qui étaient celles de Laurence Wilgaut. Agée de 57 ans, Anne-Marie Boeckaert est avocate.

(COR 932)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés