Publicité

Antoine va lutter contre l'homophobie des milieux sportifs

Le ministre des Sports André Antoine est résolu à lutter contre l'homophobie qui semble atteindre les milieux sportifs. Il lancera une campagne centrée sur la non violence, la lutte contre le racisme et le respect de la sexualité de chacun.

Florinne Pary-Mille (MR), Matthieu Daele (Ecolo) et Daniel Senesael (PS) se sont inquiétés mercredi devant le parlement de la Communauté française de l'homophobie régnant dans le sport.

Ils ont pointé le fait que l'Union belge de football se réfugie derrière une charte contre l'exclusion qu'elle dit appliquer, alors que le Centre pour l'égalité des chances dit constater que l'homosexualité reste un sujet tabou dans le sport.

"Aucun joueur de foot belge n'a encore osé faire son coming out", a souligné M. Daele, relevant par ailleurs que ce sont les mêmes footballeurs "machos" qui portent aussi des chaussures roses.

M. Antoine a regretté que la Charte éthique adoptée en 2005 par la Communauté française, qui rejette toute forme de discrimination, n'ait pas bénéficié de moyens de diffusion.

Il mènera toutefois à l'automne une campagne centrée sur le respect, soutenue par un budget de 500.000 euros. Et tous les jeunes participant à l'opération Eté Sport devront signer une charte éthique.

Il reviendra sur la "virilisation absurde" régnant dans certains milieux sportifs lorsqu'il rencontrera les fédérations sportives dont le subsides sont liés au respect de certaines valeurs.

"Je n'ai jamais entendu un tel langage de la part d'un ministre cdH", s'est réjoui M. Senesael.

(JLS)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés