Ashraf Sekkaki dément avoir été condamné

Il semblerait finalement qu'Ashraf Sekkaki n'ait pas été condamné à 30 ans de prison au Maroc. La rédaction de vtm, qui avait publié l'information, a entre-temps eu un contact téléphonique avec Sekkaki qui dément la condamnation.

Vtm s'est basé sur une information parue dans le journal marocain Assabah, selon laquelle Sekkaki aurait été condamné à 30 ans de prison par une cour d'assises marocaine.

Vtm a eu un contact téléphonique avec Sekkaki mercredi soir et ce dernier a affirmé ne pas avoir été jugé. Le procès n'aurait lieu qu'en septembre.

Sven Mary, l'avocat belge de Sekkaki, interrogé plus tôt dans la soirée, s'était dit absolument ahuri par la condamnation de son client. "J'ai encore eu des contacts avec Ashraf Sekkaki il y a une dizaine de jours", a expliqué Me Mary mercredi soir. "Nous avions alors convenu de préparer le procès en septembre", a-t-il ajouté.

(KWO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés