Publicité

Asile et migration: l'accord n'est pas un aboutissement (CD&V, Open Vld)

Les deux partis flamands de la majorité fédérale, le CD&V et l'Open Vld, ne considèrent pas l'accord atteint sur la politique d'asile et de migration comme un point final. C'est ce qu'ont souligné dimanche les parlementaires Wouter Beke (CD&V) et Hilde Vautmans (Open Vld) sur le plateau de De Zevende Dag (VRT).

Après l'accord gouvernemental de l'été dernier sur la régularisation, le gouvernement Van Rompuy a renforcé le mois dernier les règles notamment en matière de regroupement familial.

Sur le plateau du Zevende Dag, la LDD a reçu le soutien du sp.a (tous deux dans l'opposition) pour critiquer l'approche du gouvernement, que la députée sp.a Dalila Douifi a qualifiée de "durcissement de complaisance". Elle juge notamment qu'il devrait être plus difficile pour les immigrants de permettre à leurs parents et grands-parents de s'établir en Belgique.

Les représentants de la majorité se sont défendus. "Ce gouvernement a réussi à imprimer un virage", a jugé le sénateur CD&V Wouter Beke, tout en prônant une sévérité accrue dans certains domaines.

La députée Open Vld Hilde Vautmans a pour sa part insisté sur la procédure d'intégration civique que la Flandre impose aux nouveaux arrivants. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés