Assassinat parachutiste: la lettre anonyme pointe du doigt Marcel Somers

La lettre anonyme arrivée jeudi à la cour d'assises du Limbourg dans le cadre du procès de Els Clottemans contient plusieurs passages explicites renvoyant à Marcel Somers.

Marcel Somers était l'amant de la victime, Els Van Doren, et entretenait dans le même temps une relation avec l'accusée, Els Clottemans.

Selon la lettre, l'auteur anonyme et Marcel Somers se sont retrouvés dans un café de Eindhoven, où Marcel Somers, après quelques verres, a raconté, moitié en rigolant moitié indigné, que Els Van Doren avait dit qu'elle ne pouvait plus continuer la relation qu'elle entretenait avec lui.

"Parce que la double relation avec lui et son mari menaçait peu à peu de devenir impossible à gérer. Après avoir déclaré cela il (Marcel Somers, ndlr) a regardé quelques secondes dans le vide et a déclaré, plus pour lui que pour moi: 'si elle ne veut réellement plus de moi alors elle n'aura plus personne d'autre. J'en sais quelque chose, la chute libre l'attendra', fin de citation", peut-on lire dans la lettre anonyme.

"Lors de ce verre je n'ai rien compris de ce qu'il racontait et je n'y ai même porté aucune attention. Après l'avoir vu à la télévision belge et ailleurs je comprends aujourd'hui ce qu'il racontait", poursuit l'auteur anonyme.

Le corbeau décrit encore Marcel Somers comme un maître de la dissimulation de la vérité et ajoute qu'il n'aurait jamais envoyé cette lettre si l'innocence de Els Clottemans n'était pas en jeu.

(CYA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés