Attaque à Kandahar: pas de victime belge

Aucun Belge n'a été impliqué dans l'attaque menée mardi par des talibans, dont des kamikazes, contre la grande base militaire de l'OTAN à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, a-t-on indiqué de source militaire à Bruxelles.

Deux kamikazes talibans ont actionné leur ceinture d'explosifs près d'une entrée de la base pour permettre à quatre autres combattants de pénétrer dans la base militaire.

"Deux assaillants ont été tués dans des échanges de tirs et les deux derniers résistent encore. Les combats sont en cours", selon le porte-parole du gouvernorat de Kandahar, Zalmai Ayobi.

Deux civils et un soldat de l'Otan ont été blessés, selon M. Ayobi.

Le commandement de la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF, dirigée par l'OTAN) a pour sa part évoqué une "attaque manquée".

A Bruxelles, le ministère de la Défense a assuré qu'"aucun (militaire) belge n'a été impliqué dans cette attaque.

Près de 120 Belges sont déployés à Kandahar Airfield (KAF), la grande base aérienne de l'OTAN du sud de l'Afghanistan, où ils mettent en oeuvre six chasseurs-bombardiers F-16. Cette base est fréquemment l'objet de tirs de roquettes, qui font parfois des blessés parmi les quelque 25.000 hommes et femms qui y sont stationnés.

Un porte-parole régulier des talibans, Yousuf Ahmadi, a revendiqué l'attaque dans un appel téléphonique à l'AFP. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés