Avenir de la Communauté: l'invitation cdH vient un peu tard

Pour la cheffe de groupe MR au parlement de la Communauté, l'invitation du cdH à participer à un Comité francophone restreint pour régler la gestion intra-francophone des futures compétences transférées aux Régions vient un peu tard.

"On nous invite quand la messe sera dite", a déclaré Françoise Bertieaux à l'Agence BELGA. De plus, cela se fera sous bénéfice d'inventaire, puisque nous ne savons toujours pas ce qu'il y a sur la table des négociations fédérales, a-t-elle ajouté, sans toutefois dire que les réformateurs refusent l'invitation.

Par ailleurs, elle se demande si les propos tenus jeudi par les chefs de groupe humanistes représentent bien la position du cdH tout entier, tant les avis des uns et des autres y semblent divergents.

De même, elle se demande si la position du cdH est soutenue par l'ensemble du gouvernement. "Qui parle encore au nom du gouvernement? " s'interroge Mme Bertieaux, faisant référence aux déclarations des dernières semaines, tant du ministre-président Rudy Demotte que de différents responsables politiques du PS et du cdH.

Pour elle, la déclaration d'amour du cdH à la Communauté n'est peut-être justifiée que par la volonté de contrebalancer les propos de désamour tenus par le PS.

La cheffe de file MR estime que ces propos divergents font tâche et endommagent l'image des francophones au moment où les négociations fédérales devraient reprendre. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés