B. De Lille remet en cause l'octroi d'un subside de la Région bruxelloise à Couleur Café

Le secrétaire d'Etat bruxellois à l'Egalité des Chances, Bruno De Lille remettra en question la subvention accordée par la Région bruxelloise au festival de musique métissée "Couleur Café", organisé dans quelques jours sur le site de Tour et Taxis. Motif: la présence, à l'affiche du festival, du chanteur jamaïcain Beenie Man, auteur de chansons homophobes composées à la fin des années '90 et au début de la décennie écoulée.

Jeudi dernier, le gouvernement bruxellois avait accordé un subside de 55.000 euros à l'asbl organisatrice du festival, pour la promotion du 21ième Festival du genre, du 25 au 27 juin.

Bruno De Lille qui participait à cette réunion, a affirmé mardi s'être rallié à "l'avis des associations lesbigays qui demandent que Beenie Man soit retiré de l'affiche du festival. On ne peut pas offrir un podium à de telles personnes. J'aborderai ce point lors du Conseil des ministres de jeudi", a-t-il dit.

Pour lui, "il n'y a aucune raison d'offrir un podium à un artiste qui appelle à l'extermination d'un certain groupe de la société dans le cadre d'un festival subsidié par cette même société".

S'étonnant que "Couleur Café", festival connu pour son sens de l'ouverture et du respect, ait repris un tel artiste sur son affiche, Bruno De Lille a dit espérer que les organisateurs auront pris "les mesures nécessaires" d'ici jeudi, jour de la réunion hebdomadaire du gouvernement Picqué au cours de laquelle il compte "remettre en question la subvention accordée par la Région". (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés