Publicité
Publicité

Beke justifie la position du CD&V par la crainte du FDF

Le président du CD&V, Wouter Beke, a défendu jeudi soir, sur le plateau de l'émission Terzake (VRT), le refus de son parti de participer à des négociations sur la réforme de l'Etat en l'absence de la N-VA. "Si la N-VA ne veut pas s'asseoir à la table, nous serons livrés au parti d'Olivier Maingain", a-t-il dit.