Belge abattu en France: l'enquête en Belgique ne révélerait rien de particulier

L'enquête belge réalisée dans le cadre de la mort de Xavier Baligant, ce Belge de 30 ans retrouvé mort sur une aire d'autoroute en France, le 19 juillet dernier, ne révélerait rien de particulier ou de négatif à son encontre, a indiqué vendredi Christian Dalne, l'avocat de la famille Baligant, contacté par l'agence BELGA.

Les autorités françaises avaient en effet chargé mardi leurs homologues de Charleroi d'exécuter une commission rogatoire afin d'étendre l'enquête en Belgique.

Pour Me. Dalne, cela ne signifie pas pour autant que l'enquête en France soit "au point mort. C'est une instruction avec des circonstances particulières. C'est une enquête qui est secrète et qui doit rester secrète", explique-t-il.

"Il y a des devoirs qui sont accomplis en Belgique" pour le besoin de l'enquête mais ils ne révéleraient "rien de particulier à l'encontre de Xavier Baligant".

Le corps de Xavier Baligant avait été retrouvé devant les toilettes de l'aire d'autoroute de Malvaux. L'homme, qui rentrait chez lui après avoir passé des vacances en Ardèche, en compagnie de ses deux enfants de 5 et 7 ans, a été abattu d'au moins quatre balles.

Les parents de Xavier Baligant ainsi que son ex-épouse ont fait appel à Me. Dalne afin qu'il intervienne auprès des autorités françaises pour connaître l'évolution de l'enquête, ainsi que pour régler diverses difficultés, comme le rapatriement du corps de la victime, les assurances ou l'ordre successoral.

Les funérailles de Xavier Baligant, dont le corps a été rapatrié mardi, se sont déroulées vendredi matin en la Collégiale Sainte-Gertrude, à Nivelles. Il a ensuite été inhumé dans le caveau familial, au cimetière de Nivelles. (ROJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés