Belges en Haïti: "pas de mauvaises nouvelles jusqu'à présent"

Le SPF Affaires étrangères n'a été informé pour l'heure d'aucun décès de Belges dans le séisme meurtrier qui a dévasté mardi Haïti.

"Le centre de crise continue à rassembler les informations et il n'y a jusqu'à présent pas de mauvaises nouvelles", a indiqué jeudi Bart Ouvry, porte-parole du SPF Affaires étrangères.

Une soixantaine de Belges travaillent actuellement en Haïti, la plupart pour le compte des Nations unies ou d'organisations humanitaires.

"Mais toutes les personnes inscrites n'étaient pas en Haïti au moment du séisme. Certaines étaient en Belgique ou ailleurs", a ajouté M. Ouvry, qui n'a toutefois pas exclu la présence en Haïti de Belges non-inscrits sur les listes officielles.

Selon ce porte-parole, les différentes organisations humanitaires présentes en Haïti sont en contact régulier avec le centre de crise pour les informer de la condition de leur personnel belge sur place, mais celles-ci ne livrent leurs données que lorsqu'elles ont des informations pour l'ensemble de leur personnel, ceci afin de pas susciter de panique inutile auprès des familles pour lesquelles elles n'auraient toujours pas de nouvelles.

Suite au séisme, les moyens de communication du pays sont sérieusement perturbés, ce qui entrave considérablement la collecte d'informations, surtout pour le personnel actif en dehors de la capitale Port-au-Prince. Pour tenter d'y voir plus clair sur le sort des Belges présents dans l'île, le SPF a décidé mercredi de dépêcher sur place un diplomate, a encore précisé M. Ouvry. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés