Benallal: le directeur général des prisons "a pris ses responsabilités"

Le directeur général des prisons, Hans Meurisse, a pris ses responsabilités concernant la gestion du dossier carcéral de Nordin Benallal, indique mercredi la direction générale des établissements pénitentiaires (DG EPI) dans un communiqué.

Lundi, l'avocat du détenu, Me Sven Mary, avait dit regretter l'annulation d'une réunion avec M. Meurisse au sujet des conditions de détention de son client et ce, en raison d'un référé en cours. "Si on retire tout à un prisonnier, même la dernière lueur d'espoir, il ne faut pas s'étonner qu'il commette un acte désespéré", avait déclaré l'avocat.

La DG EPI rappelle avoir accepté le principe d'une réunion avec les avocats de M. Benallal depuis le mois de mai: "Une réunion avait été fixée le 16 juin mais elle avait été reportée au 1er août à la demande des avocats de M. Benallal (...). Vu que celui-ci a entre-temps cité l'Etat belge en justice via une procédure en référé, il était logique que cette réunion soit postposée après la décision judiciaire."

Ajoutant que M. Meurisse suivait personnellement les dossiers des détenus placés en section de haute sécurité à Bruges, leur rendant même régulièrement visite, la DG EPI affirme que son directeur général "a pris ses responsabilités" dans ce dossier.

Dans son ordonnance du 29 juillet, le juge des référés a reconnu la parfaite légalité des décisions de M. Meurisse. "Faire endosser la responsabilité du comportement futur de M. Benallal à la DG EPI constitue une accusation grave, gratuite et non fondée", conclut le communiqué. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés