BHV: Eric Van Rompuy n'exclut pas un passage en force

Si les négociations communautaires n'aboutissent pas en mars, il faudra passer en force, par un vote de la scission de BHV en séance plénière, a déclaré le député flamand CD&V, Eric Van Rompuy, sur le plateau de "Revu et Corrigé" dimanche (RTBF). Il se trouvait face au président du FDF, Olivier Mangain...

Eric Van Rompuy a souligné que la priorité du CD&V serait de négocier mais qu'il faudrait "globaliser le problème". "On ne va pas discuter de l'élargissement de Bruxelles. L'ambition de M. Maingain d'annexer plusieurs communes à Bruxelles, c'est non", a-t-il expliqué. Il a reconnu que les discussions seraient difficiles. Selon lui, "les choses se sont radicalisées" depuis que le dossier communautaire a été mis au frigo suite aux différents conflits d'intérêt. Il n'exclut dès lors pas un "passage en force" du dossier communautaire.

"Personne ne pense qu'on pourra passer en force à la veille de la présidence belge de l'Union européenne", a répondu Olivier Maingain. "Mon pronostic est d'ailleurs que nous irons encore aux prochaines élections fédérales avec le même arrondissement de BHV", a-t-il ajouté, rappelant qu'il parlerait d'élargissement de Bruxelles si on évoquait la scission, et uniquement dans ce cas.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés