Publicité

BHV: le gouvernement flamand ne participera pas au groupe de travail

Le gouvernement flamand ne participera pas au groupe de travail sur BHV qui sera mis sur pied au sein du Comité de concertation, a dit vendredi le ministre-président Kris Peeters (CD&V). Celui-ci prendra dans les prochains jours des contacts pour voir si le dialogue de Communauté à Communauté peut aboutir rapidement à des résultats. Ce n'est qu'à cette condition que le gouvernement flamand veut reprendre les discussions au sein du dialogue, rappelle-t-on à la Place des Martyrs.

Lors de la réunion du gouvernement flamand vendredi, les ministres ont une nouvelle fois rappelé les points importants permettant la relance du dialogue interrompu après la décision de non-nomination des trois bourgmestres francophones de la périphérie bruxelloise.

Pour voir plus clair sur les possibilités d'avoir rapidement des accords partiels, le ministre-président Kris Peeters prendra des contacts bilatéraux dans les prochains jours.

Par ailleurs, le Comité de concertation se réunit vendredi prochain et un des points à l'ordre du jour est le dossier Bruxelles-Hal-Vilvorde. Conformément à ce que le premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) a annoncé dans la déclaration gouvernement, le but est de créer un groupe travail sur ce thème au sein du Comité de concertation.

Toutefois, le gouvernement flamand a décidé vendredi qu'il ne prendra pas part à ce groupe de travail. La délégation flamande au sein du dialogue part d'ailleurs du principe qu'il ne peut y avoir de négociations parallèles sur BHV. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés