Brussels Citizens University veut un plan régional pour l'enseignement fondamental

L'enseignement en Région de Bruxelles-Capitale doit être soutenu de manière prioritaire par le développement d'un plan régional pour l'enseignement fondamental, est-il ressorti dimanche du débat de clôture de la Brussels Citizens University (BCU) qui s'est déroulé en présence notamment du ministre-président Charles Picqué (PS), du secrétaire d'Etat Christos Doulkeridis (Ecolo) et du ministre Jean-Luc Vanraes (Open Vld).

"L'enseignement en Région de Bruxelles-Capitale doit pouvoir s'appuyer sur une collaboration entre les Communautés, la Région et les pouvoirs organisateurs", a souligné le coordinateur de la Brussels Citizens University, Alain Deneef.

Il ressort également du débat qu'il est nécessaire de développer un projet de ville qui inclut de nouveaux groupes et que les habitants de Bruxelles partagent la même solidarité urbaine.

Le ministre-président de la Région capitale Charles Picqué dit avoir entendu les points de vue de la BCU. "Nous sommes actuellement en train d'élaborer un plan de développement régional qui devrait être clôturé en 2011. Il s'agit d'une vision stratégique globale de Bruxelles. Nous désirons impliquer la population dans ce projet, notamment à travers la BCU", a-t-il indiqué.

Plus de 500 personnes se sont penchées ce week-end sur la question "Où va Bruxelles? ", à l'occasion de la première édition de la BCU. Une centaine d'intervenants, dont des citoyens, des experts, des dirigeants d'entreprise et des politiciens, ont débattu de vendredi soir à dimanche midi des défis cruciaux pour la capitale comme la mobilité, l'aménagement du territoire, la culture, la qualité de vie et la sécurité. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés