Publicité
Publicité

Bruxelles aura des exigences si d'autres veulent une nouvelle réforme de l'Etat

La sixième réforme de l'Etat en cours a quelque peu consolé les Bruxellois d'une série de mauvais procès qui leur sont faits, mais à l'heure où certains s'empressent à parler d'une septième, autant prévenir que Bruxelles ne sera pas en reste dans le concert de revendications, a averti samedi le ministre-président bruxellois Charles Picqué.