Bruxelles et Microsoft s'unissent pour créer des emplois

Le gouvernement bruxellois a marqué son accord jeudi pour un partenariat public-privé avec Microsoft pour développer à Bruxelles un "Microsoft Innovation Center" (MIC). Celui-ci devrait renforcer la position du réseau des PME bruxelloises dans des domaines à forte croissance comme le "cloud computing" et le "SaaS".

D'après le ministre bruxellois de l'Economie, Benoît Cerexhe, la création de ce MIC permettra, de créer, par an, 10 entreprises et 50 emplois directs.

Créés sous la forme d'une association public-privé, les MIC sont des outils de développement économique régionaux, qui ont pour objectif de faciliter la création d'entreprises dans le secteur des technologies, et de suivre leur développement.

Il existe aujourd'hui 110 MIC dans le monde, dont 30 en Europe et un en Belgique, à Mons en mars 2009, où se focalise sur les technologies au service des soins de santé et du bien-être.

Le MIC bruxellois visera l'incubation et l'accompagnement de nouvelles start-up dans des domaines à forte croissance, comme le "cloud computing" et le modèle SaaS, deux secteurs dans lesquels de nombreuses PME bruxelloises sont bien positionnées.

Le second objectif du MIC bruxellois visera le développement des connaissances techniques de candidats, notamment via des "certifications", très souvent reconnues à l'étranger. Le ministre Cerexhe espère obtenir 150 certifications par an.

La structure bruxelloise qui devrait être opérationnelle en 2011 sera co-financée à égale hauteur par la Région-capitale et l'ensemble des partenaires privés. Le budget annuel global avoisinera les 500.000 euros. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés